•  

    • Allumette, tu fais quoi?

    • J'arrive à la base, le temps de me garer

    • je t'attends au poste d'embarquement, grouille-toi

    • du calme, chérie, on n'est pas à la bourre

    Ahlala, sacré Sophia, toujours speedée, toujours à l'heure, toujours prévoyante, toujours top quoi, des amis comme ça, c'est très précieux, parfois fatiguant.

    Moi j'ai du me réveiller avec une demi-heure de retard, bon, là, j'suis presque à l'heure. Je cours dans le couloir de la station d'embarquement. Sophia est là, elle a l'air énervé

    • faut qu'on se grouille

    • aller, ça va

    • votre titre d'envol please, demande l'intervoy

    • voici, voici

    et nous voilà parti sur le tapis glissant. D'un coté les bagages, légers, et de l'autre nous même, et un instant de causette

    • alors tu l'as revu

    • m'en parle même pas, un vrai fantôme

    • quoi, il ne t'a pas rappelé

    • je ne lui ai pas laissé le temps, mais il est toujours occupé

    • je serai toi, je me ferai désirer

    • oui, mais tu n'es pas moi

    • oh mais dit, t'as un nouveau tour d'oreille

    • et oui, les soldes, j'ai pas pu résister

    • cela te va plutôt bien, la pub dit vrai?

    • Laquelle

    • tour d'oreille, j'entends des merveilles

    • oui, pas faux, hihihi

    • ça raconte quoi?

    • Là de suite, l'horoscope galactique

    • alors dit voir?

    • T'es quel signe déjà

    • sirius night

    • « sirius night, les vents galactiques sont avec vous, vous aller faire une rencontre qui changera votre vie »

    • ahah, très drôle

    • mais je ne rigole pas, il se trompe rarement

    • bon, passons

    • moi par exemple, il m'a prédit que j'attendrais un peu énervé une amie en retard

    • quelle prédiction …

    • une rencontre … hum hum, ça te ferait du bien, la fille!

    • Mouais, si c'est avec une plante carnivore de la planète Hunguère, non merci

    • je peux demander plus de précisions, mais cela est payant

    • non merci, aller, on embarque. Prête pour la sieste?

    • Oh oui, je vais choisir un rêve d'île avec un beau flibustier

    • Drôle d'idée, pour moi un film fera l'affaire

    • du genre?

    • Du genre qui ne fait pas trop réfléchir. Et pour Mathilda?

    • Je te dis cela dès le réveil, à toute Allumette


    votre commentaire
  • Un monde meurt, un autre né

    Qui étais-je?

    Qui serai-je?

    Là, comme c'est surprenant, ressentir le temps.

    Je pense au sculpteur qui dévoile un cheval d'un marbre bleu ou vert.

    L'enfant lui demande comment savait-il le cheval dans le bloc de pierre.

    Et le sculpteur se tait, quand ses yeux racontent le chemin des errances, la lueur.

    Se sculpte-t-on soi même?

    Comme l'argile ou comme la pierre? Rajouter, retirer?

    Quel est l'outil?

    La main ou le burin?

    Qu'ai-je à retirer? à rajouter?

    Suis-je de roc ou malléable?

    Je me souviens.

    Et la mélancolie m'irrigue.

    Je regarde le temps, il indique 14 temps, 14 instants.

    Qu'est-ce qu'un instant?

    Qu'est-ce que le temps?

    Une soupe de poisson, hum!

    C'est bon, j'avais presque oublié.

    Je sens le sang qui circule de nouveau jusqu'aux doigts de pieds.

    Le coeur bat-il en soi ou pour les autres?

    Suis-je mon coeur? ou plus loin?

    En suis-je l'extérieur?

    Le souvenir, qu'est-ce donc?

    Un autre soi-même, comme une photo de famille?

    La racine de soi-même, comme un essentiel qui brille?

    ...

    La glace fond à l'approche d'une étoile

    J'ai du croiser je ne sais quoi, le vaisseau spatial est recouvert de glace

    Je laisse derrière moi une trainée d'eau qui se sublime, je n'ai jamais autant ressemblé à une comète.

    A l'intérieur de moi aussi, la glace fond. Drôle d'expérience que de sortir de 25 ans de cryogénisation. J'ai des fourmis dans les jambes, dans les bras, les orteils, l'intestin, les cheveux, ça chatouille. Tiens, les cheveux d'ailleurs, où en suis-je. Je m'approche de la glace: quel tête! Une barbe de trois kilomètres, et des cheveux jusqu'au bassin. Il faudra faire quelque chose, rien ne presse. C'est dingo quand même, tout a poussé alors que j'étais congelé. J'avais beau le savoir au départ, le résultat est surprenant! Et les oreilles, voyons voir? Elles ont grandi aussi, à n'en point douter, de vrais beaux pavillons. Quand aux ongles, je ne vous raconte même pas. Une petite séance de douche-cleaning me ferai le plus grand bien. J'ai bien fait d'y penser avant de partir, la douche cleaning non seulement me rendra tout propre tout en me réchauffant, elle fait beaucoup plus: Elle me coiffera, me rasera, me manicurera, etc …

    Un café et j'y vais.

    • Tiens avant de démarrer, j'ai quelle température?

    • T'es à 28 mon grand, me dit Marcel, mon ordi qui sait lire dans les pensées. Je programme le début de la douche-cleaning, cher maître? Je propose de démarrer à 32, histoire de ne pas te bruler.

    • Trop aimable, Marcel, ok c'est parti. Tu m'envoyer pendant que tu y es cet album de Jehtro Tull que j'ai tant?

    • Aqualung, de circonstance pendant une douche-cleaning, comme l'on dit

    • Bon, tes remarques …

    • oui, bien sur, mais je suis programmé pour l'humour également, ahahah!

    • Sacré Marcel, je te reconnais bien là, allez va c'est parti, et pendant ce temps tu me prépares un debreafing de l'époque, le lieu, les évènements, …

    • C'est déjà prêt

    • bon, alors juste un excellent brunch

    • pas de problème, à de suite et bloug bloug sous la douche

    • Marcel!

    • Ok, Ok, mais ça fait quelques temps que je n'ai pu rigoler.

    • Je te rappelle juste que l'humour n'a d'intérêt que par sa rareté

    • Raté Marcel, l'auto-humour je peux l'utiliser?

    • autant que tu voudras, si possible en silence

    • ahahah, trop dar, l'patron!

    • No comment, j'suis content de te retrouver

    • moi aussi, mister

    • Marcel!

    • Pardon, maître

    • voilà mieux, alors musique, maestro

    • j'aime quand tu m'appelles ainsi, voici...


    votre commentaire
  • Dur ce matin, un peu chargé la veille mais on a bien rigolé.

    Faudrait que j'pense à dormir un peu, et toutes ces priorités …

    Heureusement, j'ai appris à m'organiser. Premièrement, un café.

    Voilà, alors le planning, il dit quoi?

    Ah oui c'est vrai, dans douze instants, on doit être à la station balnéaire, pour faire une surprise à Mathilda, qui ne s'y attend pas.

    C'est une amie d'enfance, j'ai rencardé les potos pour lui faire un truc dont elle se souviendra, 30 temps, ça ne s'oublie pas.

    Bon, faudrait que je me mette au norme du voyage spatial. Un p'tit séjour dans la bulle de désintoxynation me semble nécessaire. Un p'tit café avant, et après une bonne douche.

    Un quart temps après, j'suis dispo pour la douche. Qu'est-ce donc que le bonheur si ce n'est cet instant où je chante le gospel sous le jet d'eau, et les rêves à tu tête. J'suis bien, hier n'est pas demain.

    Une serviette, j'ai douze temps. Tranquille.

    Tiens, trois messages sur l'intervoy

    Oh David, que veut-il? C'est fini mon trésor, je n'écoute même pas.

    Ma maman, oui c'est vrai, ne pas oublier qu'après le temps en court on fait les boutiques. Trop fort la mother, elle pense à tout, à elle surtout, mais je l'aime.

    Le troisième message est plus circonstancié. Il semble qu'un possible se dessine vers l'un de mes grand projet: un concert galactique sur la planète Gnaqua. J'y ai pas mal travaillé, ça a l'air de répondre. Le message est de l'office du tourisme, qui me propose un rendez-vous. Je rappelle de suite.

    • oui bonjour, Allumette à l'appareil (c'est mon prénom). Je rappelle suite à votre message concernant le concert sur la planète Gnaqua

    • je vous passe le service concerné. Dit une voix qui travaille.

    S'en suit un vidéogramme qui présente l'aventure sur la planète Gnaqua, ses rivages, ses lumières aux trois soleils, ses couchés de comètes, etc …

    • oui, bonjour, je ne vous ai pas trop fait attendre, j'espère?

    • Non, merci. Je rappelle juste par rapport …

    • au projet de concert, oui , bien sur. Ce projet nous intéresse, il faudrait que l'on puisse se rencontrer. Dans les temps suivants par exemple?

    • Oui, très bien, plutôt troisième temps pour moi

    • Troisième temps, deuxième carcan, cela vous convient-il?

    • Très bien, J'y serai

    • pourriez-vous nous envoyer le dossier détaillé

    • je vous envoie cela dans le temps en court

    • Alors à tout bientôt, bon temps

    • A vous de même.

    Ouf, pas le temps de souffler …

    J'appelle l'ordi

    • Marcel? (c'est comme cela qu'il s'appelle)

    • je suis là, que veux-tu Alumette?

    • Donne moi le planning de ce que tu as entendu.

    • Je l'affiche

    • Oulala cela se précipite

    • Je préviens qui?

    • Qui tu sais pour de suite, et après on verra

    • ça roule

    Dans deux instant, il faut que je sois à la base. Je peux le faire!

     

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires