• Tombe du ciel en pleine gueule les larmes du ciel qui gueule

    L'héritage la source verticale la lumière liquide l'eau

    Pousse la vie vers le haut tout ce qui traîne sur Terre

    D'un noyau voici l'arbre d'un pépin le fruitier

    Seul mon chat semble désespérer se cache court maladroit

    Je lève le visage la douche instantanée trempée je ris

    Et retrouve le chat qui demande quelle est cette furie

    C'est la pluie petit chat c'est la vie qui tombe

    En pleine gueule les larmes du ciel qui gueule

    J'aime la pluie qui lave la ville douche quotidienne

    juste après comme les senteurs se sont estompées

    Parapluie l'invention afin de s'y promener

    Pour ma part la casquette et les pieds bien trempés

    Quand môme on sautait dans les flaques et puis flack

    Rien à foutre et pourtant le foot qui fait flouck

    Pockquech'tof vers pluis loin retirer la chaussure

    Essorer la chaussette laisser le tout sécher

    Aux rayons du soleil où  la magie s'opère

    Comment font les poissons nos arrières grands pères

    Vers l'élément liquide permanence de fond

    Et la pluie redémarre plus tranquille presqu'esquise

    C'est caresse aux milles ports de la peau qui dérive

    Dis le ciel que fais-tu tu m'élèves ou me tue?

    tu me touches et je ne peux guère faire plus

    Et là de nouveau ça s'arrète

    Mon pif en prend plein sa palette

    Ca remonte ça jaillit de la terre et de l'arbre

    Des feuillus d'en dessous et du mur qui meurt jusqu'au bout

    Là un temps ça respire quoi donc va savoir

    Juste après ca reprend comme si c'était passé

    L'arrosoir est vidé la pluie s'est arrétée


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires