• à l'Alcazar

    J'aime chanter des histoires

    Et vous les raconter

    Quand je rentre à l'Alcazar

    Elles ont voyagé

    Sur autant de regards

    Que je n'ai pu compter

    Sur toutes les histoires 

    Qu'vous avez amené

     

    J'aime chanter l'espoir

    Et l'amour s'il en est

    Quand je rentre à l'Alcazar

    Vos soleil brillaient

    Comme autant d'étendards

    Que je n'ai pu compter

    Sur ces chants d'espoir

    Qu'vous avez amené

     

    J'aime chanter qu'j'en ai marre

    Et le faire partager

    Quand je rentre à l'Alcazar

    Vous vous êtes invité

    Comme autant de buvards

    Que je n'ai pu compter

    A éponger le soir

    Mon coeur qui a saigné

     

    J'aime chanter le brouillard

    Et vous y emmener

    Quand je rentre à l'Alcazar

    Vous m'avez précédé

    Comme autant d'humour noir

    Que je n'ai pu compter

    Ces rires tôt ou tard

    Qu'vous m'avez amené

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :