• l'éphémère

    Quand parfois dans le marbre

    Je tente de fixer pour voir

    L'éphémère que m'inspire mon amour

    Elle sourit tendrement puis délaisse le marbre

    Ce qu'elle aime c'est le vent l'éphémère

    Et sans le dire tout en sourire

    M'invite à sculpter l'éphémère

    Qu'elle sait un peu d'elle un peu d'ailleurs

    M'invite à me sculpter moi même 

    A ranger les outils vers la respiration

    Et me dévoille alors, en cachette

    Le fruit de son inspiration


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :