• La pensée

    Un poète de chez moi parlait de la pensée

    Cet oiseau fantastique plus rapide que lumière

    Qui parcourt les sphères atterrit magnifique

    Milieu rêve sans loi où souvent je t'espère

     

    Ma pensée pour toi est un bel escargot

    Il est un peu de Terre il s'est levé bien tôt

    Parcourant les déserts et par monts et par vaux

    Rythme comme il sait faire le milieu du tempo

     

    Je pense bien souvent aux histoires des grands

    Je pense permanent sauf un peu de musique

    Où l'espace et le temps arriment l'alambic

    Les pensées plus avant distillent sentiments

     

    C'est un calva de ferme une vodka véritable

    Qui alors se concentre et que je sers à table

    Aux amis du désert à déguster la fable

    De l'ailleurs des chimères où s'écoule le sable

     

    Et bien vite la pensée revient bien réveillée

    Quelques temps au matin elle doit s'habiller

    A écouter le vent et les contes oubliés

    Elle invente devant mes pensées envolées

     

    C'est comme des ballons vers la direction

    De ton cœur et des ponts qui invitent à leur heure

    Ce joli tourbillon où l'on danse à point d'heure

    Les pensées au balcon et le cœur, et le cœur

     

    Un poète de chez moi disait que la pensée

    Cet oiseau fantastique ne se trompe jamais

    Quand il part magnifique des tripes et du cœur

    J'ai posté pour toi à son heure un baiser

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :