• Le piano

    Quand le piano m'appelle

    Je pense à toi la belle

    Et puis l'instant d'après

    Je m'en vais

     

    C'est chargé de l'amour

    Des enfants de toujours

    Qui aiment dans l'instant

    Le vrai

     

    Tu as peur déjà

    Que je ne revienne pas

    Je n'en sais rien tu sais

    C'est un fait

     

    Le corps vers son antenne

    Emmène loin déjà

    La mélodie qui veille

    Est là

     

    Alors je la suis

    J'esquisse ce qui suit

    Et là tout s'abandonne

    S'enfuit

     

    Plus loin quelques étoilles

    Et les constellations

    Les rythmes de la toile

    Le son

     

    Ce son qui remplit tout

    Le coeur en entier

    J'ai souvenir de vous

    Les nuées

     

    Désert qui s'abandonne

    Et qui raconte aussi

    Comme le soleil tonne

    La nuit

     

    Et le piano s'essoufle

    Et je suis à demi

    Mélodie suit sa course

    S'enfuit

     

    Quand au réveil suivant

    Tu demandes gentilment

    Quel était le voyage

    Je te ments

     

    Non par méchanceté

    Pour ne pas décevoir

    Car je repartirai

    Plus tard

     

    Laisse le piano ouvert

    Essaie donc toi aussi

    Et vois comme je te sers

    Ma mie

     

     


    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :