• Le Vent

    Je n'ai plus de nouvelles de toi

    Que par le vent qui court

    Et qui parle alentour

    A ceux qui ne voient pas

     

    C'est un espiègle et un grand silencieux

    Il faut du temps pour l'écouter au mieux

    Alors le vent parle des gens heureux

    Et puis des autres au mieux

     

    Fermer les yeux et partir en voyage

    Au gré du vent vers les paysages

    De tes beaux yeux et de ces rares passages

    Où ta présence oubliait mon naufrage

     

    C'est le printemps et je suis feuille morte

    Un contre temps a du faire qu'en sorte

    Je pars au vent quand la vie de toute sorte

    Renait au temps du vent qui la colporte



    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :